Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 22:12

Compte rendu de la participation de la JAD à la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ), le 12 août 2014

 

Dans le cadre de la célébration de la JIJ 2014 articulé autour du thème « Jeunesse et Santé mentale » et en vue de sensibiliser le maximum de jeunes nationaux et étrangers, l’association Jeunesse Active pour le Développement (JAD) a mené deux (2) grandes activités du 10 au 12 août 2014.

I.                   SENSIBILISATION ET CONSULTATION EN LIGNE DE 850 JEUNES ET ORGANISATIONS SUR LE THEME DE LA JIJ 2014

Pour assurer la participation la plus large possible au niveau de la jeunesse, la consultation en ligne que nous avons initiée a fait appel aux moyens de publication et de communication suivants :

-          Création d’un groupe Facebook intitulé « Développement et Jeunesse africaine » le samedi 09 août 2014

-          Publication d’un thème de discussion en relation avec la JIJ 2014 

-          Invitation de 850 contacts électroniques à participer à la discussion, dont plus de 200 correspondent à des organisations de jeunes.

I.1. Création d’un groupe Facebook pour la JIJ

Le groupe baptisé « Développement et Jeunesse africaine » logé dans le compte Facebook et de la JAD, Jad Cameroun, (https://www.facebook.com/JADCameroun) est accessible par le lien suivant : https://www.facebook.com/groups/devetjeuna/

C’est un groupe d'échange sur le type de jeunesse dont l'Afrique a besoin pour se développer au regard de l'environnement international, socio-politique, économique, culturel et éthique actuel.  Il est ouvert et public.

Nous avons enregistré 55 inscriptions de jeunes dans ce groupe de réflexion.

I.2. Publication d’un thème de discussion en relation avec la JIJ 2014 

Sur ce groupe et en relation avec le thème de la JIJ 2014, le sujet d’échange lancé par la JAD a été : « D'après vous, (a) comment se sent mentalement la jeunesse africaine? et (b) sur quels piliers doit-elle s'appuyer pour contribuer efficacement au développement de nos pays africains respectifs? »

Nous avons enregistré plus de 50 vue et une dizaine de commentaires pertinents sur la thématique publiée.

Sur la base de l’ensemble des contributions reçues des membres inscrits sur notre groupe sus évoqué, un document de synthèse est en cours de rédaction en vue d’être adressé aux structures suivantes :

·         Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC)

·         Agence du Service Civique National de Participation au Développement (ASCNPD)

·         Diverses institutions internationales

·         Diverses représentations diplomatiques.

I.3. Message d’invitation à participer aux débats

Le message envoyé aux 850 jeunes sus évoqués s’est présenté ainsi qu’il suit :

« Chers tous Bonjour,

En vue de la célébration prochaine (le 12 août 2014), de la Journée Internationale de la Jeunesse, sous le thème "Jeunesse et Santé mentale", l'association Jeunesse Active pour le Développement a ouvert un groupe d'échange sur Facebook intitulé "Développement et Jeunesse Africaine".

Compte tenu de la pertinence du sujet, nous souhaiterions avoir toutes les contributions et particulièrement la vôtre.

Cliquez simplement sur le lien suivant et dites-nous, d'après vous, (a) comment se sent mentalement la jeunesse africaine? et (b) comment doit-elle être pour contribuer efficacement au développement de nos pays africains respectifs?

https://www.facebook.com/groups/devetjeuna/

Une synthèse de toutes les contributions sera transmise à divers partenaires travaillant sur la question de la jeunesse.

VOTRE POINT DE VUE COMPTE !!!

Cordialement! »

 

Nouvelle image


 II.                PARTICIPATION DE LA JAD A L’ATELIER CO-ORGANISE LE 12 AOÛT 2014 AU CIPRE A YAOUNDE, DANS LE CADRE DE LA JIJ 2014

Autour du thème général de la JIJ 2014, « JEUNESSE ET SANTE MORALE », les cinq (5) organisations suivantes se sont retrouvées Mardi le 12 août 2014 au siège du CIPRE à Yaoundé :

-          Jeunesse Active pour le Développement (JAD)

-          Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE)

-          Youth Professionals for Agriculture and Rural Development (YPARD)

-          Association pour le Développement (ADEV)

-          Global Youth Innovation Network (GYIN).

Les thèmes suivants y ont été développés :

Sous-Thème 0 : Descente de sensibilisation à Biyem-Assi autour de la gestion des points d'eau potable. (JVE)

Sous-thème1 : Journée internationale de la jeunesse : origine et enjeux (YPARD)

Sous-thème 2 : La santé mentale : regards sur la jeunesse camerounaise (ADEV)

Sous-thème 3 : Jeunesse et développement : opportunités et contraintes d'intégration (JAD)

Sous-thème 4 : Stratégie d'amélioration des conditions de vie psycho-sociale des jeunes en milieu rural et urbain (GYIN)

Nous partagerons ci-dessous avec vous la présentation effectuée par la Jeunesse Active pour le Développement (JAD).

II.1. PRESENTATION DES CONCEPTS

·         De quels types de contrainte d’intégration parlons-nous ?

La jeunesse fait l’objet de plusieurs contraintes d’intégration, notamment d’ordre socio-culturel, politique/décisionnel et professionnel.

-          Au plan socio-culturel, plusieurs jeunes pourtant bien formés, outillés et engagés se voient refuser des stages (de vacances, académique, professionnel) dans des structures de choix du simple fait qu’ils n’appartiennent pas à une culture ou à une autre. De même, bon nombre de jeunes soufrant d’une insuffisance mental ou d’une quelconque infirmité ne bénéficient pas de la même attention et des mêmes avantages que les personnes dites « normales » ; toute chose en mesure de freiner le potentiel qui sommeille en chacune de ces personnes.

-          Au plan politique/décisionnel, il se pose le problème de la représentativité des jeunes au sein des cadres de concertation, de réflexion et de décision sur divers sujets d’orientation engageant notre société. Or la jeunesse représente plus de la moitié de la population. A ceci se pose le problème lié aux appuis aux organisations de jeunes qui doivent, d’une part se rencontrer ex-anté pour proposer une vision et se rencontrer ex-post afin que les élus ou sélectionnés puissent rendre compte à la base.

-          Au plan professionnel, malgré ses capacités et son potentiel, la jeunesse fait quelques fois face au favoritisme, au tribalisme, aux harcèlements et aux trafics d’influence.

·         De quelles opportunités  la jeunesse peut bénéficier dans ce cas ?

« C’est devant l’adversité que l’homme mesure son potentiel », « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin » ou encore « l’Union fait la force ». Ces proverbes et maximes invitent la jeunesse à prendre le cadre favorable existant (autorisation de regroupement) et de se mettre ensemble, soit pour revendiquer ses droits, soit pour se prendre en main (créer ses emplois, suivre les politiques et leurs mises en application, créer des projets qui répondront à l’une ou l’autre contrainte sus citée et ainsi obtiendront des financements.

II.2. ECHANGE D’EXPERIENCE

II.2.1 QU’EST-CE QUI LIMITE LA PARTICIPATION DE LA JEUNESSE AU DEVELLOPPEMENT : GENESE DE LA JAD

Le développement national ou global correspond à une accumulation ou une sommation des développements individuels ; ce qui implique un apport de tous et de chacun.

De plus, grâce à l’expérience de nos aînés, nous avons reconnu qu’il n’y avait de plus d’autre grande richesse que l’homme ; ce qui rejoint la pensée selon laquelle en affaire, le réseau relationnel constitue une part importante du capital non monétaire.

Nous remarquerons que toute activité nouvelle est difficile dans ses débuts et par conséquent nécessite des sacrifices. En plus, très peu de bailleurs de fonds apportent leurs appuis aux organisations de jeunes présentant une faible expérience sur le terrain.

C’est fort de ce constat et confiant de leurs convictions que des jeunes se sont mis en groupe en début 2007 pour réfléchir sur les statuts et les règlements intérieurs qui donneront lieux le 2 juillet 2007 à la délivrance du Récépissé de déclaration de l’association Jeunesse Active pour le Développement (JAD) ; N° 000644/RDA/J06/BAPP du Préfet du département du Mfoundi du 02 Juillet 2007.

Le Développement étant multi facial, les jeunes présents à l’assemblée constitutive provenaient de plusieurs : juristes, historiens, sociologues, économistes, instituteurs, étudiants, élèves, chômeurs, … Le caractère cosmopolite et varié de cette ressource humaine jeune a constitué un atout pour notre jeune organisation.

Le but visé par cette association est simultanément de participer au développement intégral de tous ses membres et au développement de différentes communautés.

II.2.2 POURQUOI MILITER DANS UNE ORGANISATION DE DEVELOPPEMENT

Une étude menée en 2008 par la JAD sur le chômage des jeunes a identifié deux catégories de cause au sous-emploi et au chômage des jeunes : celle ayant pour origine le jeune lui-même et celle ayant pour origine son environnement (le système d’enseignement, le modèle du marché de l’emploi, la gouvernance globale, les mœurs, …)

Les actions concertées (en groupe) facilitent l’identification et la mise en place des cadres leur permettant de faire face auxdites contraintes. Ainsi, la JAD a débuté en 2008 avec le renforcement des capacités interne de ses membres en montage des projets, en rédaction administrative.  Tout récemment, nous avons formé nos membres à l’utilisation de Google drive.

A très court terme, nous aurons des sessions de formation interne sur le fundraising ou recherche de financement et sur la création d’entreprise.

Plusieurs membres de la JAD ont à ce jour bénéficié gratuitement de diverses formations et participation aux ateliers auxquels ils n’auraient pu avoir accès hors d’une organisation de jeune.

Par ailleurs, grâce au réseau d’information et relationnel que nous avons tissé entre les membres de la JAD, des jeunes ont pu accéder à des emplois ponctuels et ont pu accéder simplement à diverses informations importantes.


Fort de ces éléments, nous avons conçu une liste de 8 raisons pour lesquelles il est recommandé aux jeunes d’adhérer à des organisations de jeunes à vocation de développement telles que la JAD, l’YPARD, le GYIN, les JVE, l’AD2H ou l’ADEV.

 

A la question « comment adhérer à une association de développement ? », nous vous proposons ci-dessous les modalités d’adhésion à la JAD qui se rapprochent significativement de celle de toute autre organisation de jeunes de même type, à quelques différences prêtes :

a)      Engagement personnel pour le développement

-          Etre un ou une jeune animé par un esprit d’intérêt général et de détermination 

-          Avoir foi en la méritocratie, en la force du travail et au potentiel de la jeunesse

b)      Formalités administratives

-          Souscription au respect des statuts et du règlement intérieur 

-          Participation régulière

·         aux travaux du Département ou du Conseil de rattachement

·         aux réunions mensuelles de l’Assemblée Générale

·         aux rencontres bimensuelles du Bureau Exécutif, le cas échéant.

c)      Formalités financières

-          Frais d’inscription : 1000 ;

-          Acquisition d’une carte de membre : 1000

-          Contribution annuelle : 12 000, soit 1000 par mois.

En général, les contributions mensuelles aident à la couverture des charges incompressibles : location du siège, frais de communication, frais de transport, frais d’impression et de reprogrammation. Parfois, s’il y a une activité importante sans source de financement, il est possible de solliciter des mains levées.

II.3. AUTRES REALITES DES ACTIVITES ASSOCIATIVES

Dans les débuts, les activités associatives sont toujours difficiles ; ce pour les raisons suivantes :

-          L’absence d’un portefeuille de projet à soumettre lors d’un appel à candidature

-          La difficulté à mobiliser les jeunes volontaires

-          La difficulté à intégrer des réseaux ou à s’en constituer

-          L’absence de ressources financières.

Compte tenu de ce qui précède, mener des activités associatives demande :

-          Une bonne dose de patience et de persévérance,

-          Beaucoup de communication publique et institutionnelle autour de vos activités (rapports d’activités, comptes rendu, publication internet, …)

-          Une bonne politique de sensibilisation en direction des volontaires cibles

-          Une humilité pour apprendre auprès des organisations expérimentées

 

 L’association comme tremplin de la participation du jeune au processus de développement de son environnement et de son pays !

Partager cet article

Repost 0
Published by jeunesseactivepourledeveloppement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jeunesse Active pour le Developpement
  • Jeunesse Active pour le Developpement
  • : le Blog de la Jeunesse Active pour le Développement est une vitrine de communication et d'échange développer par la dite association. Celle-ci étant basée à Yaoundé au Cameroun, nous œuvrons dans des domaines tels que le Développement, la culture, les TIC, l'éducation, la Santé et l'environnement. Nous mettons sur le Blog les comptes rendus de nos réalisations et nos commentaires sur l'actualité liée à nos activités. Nous recevons également les réactions des uns et des autres
  • Contact

Nous contacter

Recherche

Liens